Recherches…

materiaux.jpg La maquette réalisée en plexiglass et en plâtre cherche à retranscrire une idée de perception de l’infrastructure existante et de l’extension.

Nous nous sommes aperçu que l’infrastructure disparaissait derriere la végétation dense présente sur le site. Ainsi nous étions parties de l’idée de travailler sur le visible et l’invisible. L’extension rendrait lisible la partie invisible et chercherait à s’effacer dans les parties ou le viaduc affirme sa présence. L’extension permettrait la compréhension du viaduc dans sa totalité,

 

Par ailleurs nous nous sommes intéressées à trois manières d’apréhender le viaduc et le lieu dans lequel il s’insère. Nous avons ainsi matérialisé dans la maquette trois “gestes” par des bandes en papier noir.

  • Franchir
  • Survoler
  • Frôler

 

Le franchissement permet d’être confronté a l’échelle de l’infrastructure ainsi que de comprendre la fracture qu’elle crée dans le paysage.

Le survol de l’existant permet de comprendre le site dans lequel s’insère le viaduc. Une vue a 360 degrés nous est offerte.

Le frôlement donne à lire la longueur du viaduc (215m). Il permet de saisir la matérialité, les sons de l’environnement, les éléments de la nature (végétation, rivière…) et la topographie.

GESTES2

GESTES

Nous devions continuer à explorer les gestes. Peut être en les associant à un sens, à un matériau.

Nous avons décidé de travailler plutôt sur la notion de collectif et d’intime au lieu de visible et invisible.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s